Workshop 2016

L’atelier d’épigraphie numérique organisé au Cambodge s’est déroulé entre le 16 et le 26 mai 2016, en collaboration avec le Centre de recherches de Siem Reap – Angkor de l’Ecole Française d’Extrême Orient.

Ce séminaire sur le terrain associait des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des étudiants, épigraphistes, archéologues, architectes de l’information, latinistes, hellénistes, sanskritistes, mayanistes et égyptologue, rattachés aux Universités Brown et Tufts pour les USA, au laboratoire HiSoMA et à l’Université Lyon 2 pour la France.

Pendant dix jours, depuis Angkor au Nord jusqu’à Angkor Borei au Sud via Phnom Penh, les explorations sur les sites archéologiques à la recherche des inscriptions ont alterné avec des visites de musées et des séances de travail en groupe, dans le but de relier les informations collectées en observant les inscriptions à des outils de visualisation et de modélisation numériques.

Dans une perspective constamment comparatiste, il s’agissait d’observer les inscriptions dans leurs contextes d’exposition, en se concentrant sur l’écriture, sa technicité, la « mise en pierre » et la forme des supports, en sériant les différents emplacements privilégiés pour graver, variables selon les types de messages, en analysant l’interaction du texte gravé avec les représentations figurées, la lecture de l’inscription intervenant dans tous les cas en appui de cette démarche prioritaire d’enquête archéologique.

Lors des sessions de travail collectives, notre premier objectif était de tester quelques outils numériques de visualisation des données chronologiques et spatiales, ensuite de réfléchir à la modélisation des informations collectées sur le terrain. Catégories, typologies, hiérarchisation, référence à des vocabulaires contrôlés et à des ontologies, afin d’esquisser une chaîne de transformation cohérente pour passer des métadonnées descriptives consignées sur des fiches papier et combinées avec d’autres, extraites d’une base de données préalable, à des fichiers EpiDoc/TEI/XML.

Pendant le séjour à Phnom Penh, les étudiants ont eu l’opportunité d’être initiés à la réalisation d’estampages selon le procédé « à la chinoise » au Musée national du Cambodge.

Pour en savoir plus voir le carnet de bord des étudiants.


Participants à l’atelier

Coordination de l’atelier :

  • Michèle Brunet (Université Lyon 2, HiSoMA)
  • Arlo Griffiths (EFEO, EPHE)
  • John Bodel (Brown University, RI, USA)
  • Marie-Claire Beaulieu (Tufts University, MA, USA)

Autres encadrants :

  • Véronique Chankowski (Université Lumière Lyon 2 – HiSoMA)
  • Emmanuelle Morlock (Université Lumière Lyon 2 – HiSoMA)
  • Stephen Houston (Brown University)
  • Scott DiGiulio (Brown University)
  • Tim Buckingham (Tufts University)

Etudiants :

  • France : Rachel Hédan, Adeline Levivier, Elise Pampanay, Nicolas Souchon
  • USA : Samuel Butler, Elisabeth Cecil, Darrel Janzen, Mallory Matsumoto

Présentation vidéo du workshop pour le Consortium international Sunoikisis Digital Classics

Voir sur le Zoom sur l’atelier du programme Visible Words au Cambodge, mai 2016 sur le site d’HiSoMA

Voir le programme en ligne de l’atelier

Voir l’itinéraire sous forme de Storymap

Lien vers Flickr

Lien vers la chaîne YouTube Visible Words

Lien vers SlideShare

Digital Contextual Epigraphy – Épigraphie numérique et contextuelle