Day 14 – Clément & Gaia

Dimanche 17 mai – Excursion dans l’île de Thasos

La journée a été entièrement consacrée à une visite de l’île de Thasos. Partis en car dans la matinée, nous avons fait le tour de l’île dans le sens des aiguilles d’une montre en effectuant deux arrêts au cours d’une journée placée sous le signe de l’archéologie de la production. Nous nous sommes d’abord arrêtés à Aliki. Le site est dans la région la plus anciennement occupée par les colons pariens venus fonder Thasos. Nous avons observés les traces de leur passage sous la forme d’un petit édifice cultuel d’époque archaïque dédié à Apollon, situé dans une anse à proximité immédiate des carrières de marbre d’Aliki.

Ce sont ces carrières qui ont retenu notre attention pour la plus longue partie de la journée.

Plan de la presqu’île d’Aliki à Thasos

Les carrières sont restées en exploitation de l’époque archaïque à la période byzantine. La présence d’une basilique double paléochrétienne, construite sur une pointe surplombant les carrières, témoigne d’ailleurs de la présence d’un habitat permanent sur le site à cette époque. Encore une fois, il faut noter la permanence de la géographie humaine du fait des conditions naturelles. Ici, c’est la présence d’une ressource naturelle, le marbre, qui explique l’occupation d’Aliki du VIe siècle av. J-C. au VIIe siècle apr. J.-C.

Les carrières elles-mêmes sont époustouflantes. Les marques laissées sur le marbre blanc par le travail de découpe et de taille des blocs, les fronts de taille, les négatifs des blocs arrachés à la falaise, construisent un paysage irréel et donnent l’impression que l’exploitation s’est arrêté il y a peu. On a pu mesurer sur ce site l’importance économique des ressources géologiques de Thasos. Le marbre répondait aux besoins des habitants de l’île et s’exportait aux alentours (le sanctuaire des Grands Dieux de Samothrace est fait de marbre de Thasos). Il faut y ajouter les mines d’or, qu’elles se situent  sur l’île – nous avons pu voir les montagnes qui contenaient ces gisements aurifères – ou sur le continent, dans l’Épire de Thasos.

Le deuxième arrêt, dans l’après-midi, nous a permis de poursuivre sur cette thématique en nous intéressant aux gisements d’argile. Le site de Phari est exceptionnel. Son occupation remonte au VIe siècle.  Il s’agissait d’un atelier de poterie fine et de tuiles. Son état de conservation lui donne un caractère encore plus unique : on a pu y reconnaître les infrastructures nécessaires à la fabrication des poteries, des bassins de décantation qui permettent de purifier l’argile ainsi que les fours de cuisson qui la solidifie et vitrifie l’argile à l’aide de laquelle les vases grecs étaient décorés.

Clément


On Sunday we went for a tour of the island. We visited the Archaeological site of Aliki, where the colonists from Paros establish their first settlement. Michèle showed us the remains of two archaic buildings, dated to the 6th century, which were installations to the god Apollo. We also able to see a double entrance cave scared to Apollo. Walking around the site we saw the remains of two paleochristian basilicas, which are now under restauration.

However, the most impressive feature of the site are the marble quarries. They were in use from the 6th century BCE to the 7th century CE, when a strong earthquake struck and devastate the region (as we have already seen in Larissa and Argilos). The marble quarries in Thasos were, along with precious metals and wine, the main source of revenue for the inhabitants of the island. Thasian marble was very popular also in the Roman Empire; many half finished sarcophagi made out of Thasian marble can be seen in Ostia. It is clear to everybody that visits Aliki that the amount of marble that was exported from here in antiquity must have been enormous. The promontory on to the sea has been partially eaten by the intense quarrying and it is indeed an unnaturally spectacular landscape.

After lunch we visited a pottery workshop in Phari that produced fineware, first imitating the Athenian style and then developing a Thasian style, characteristic of the area. Michèle explained to us how the potters were able to obtain pure clay, by putting clay mixed with other elements in basins and let water flow through, so that all the impurities would flow away with the water and pure clay would remain on the bottom of the basin. We also saw the remains of a kiln, very well preserved, where the potters used to cook their products. Later we completed the tour of the island and we came back to Thasos town.

Gaia